Pour vous abonner à la newsletter...

avril 2019

 
La Folie Bergère lance sa newsletter! Nous allons vous donner régulièrement des nouvelles de la ferme, vous pourrez suivre toutes nos activités et nos projets...
 
Les portes ouvertes "Bienvenue à la Ferme"
 
Les 13 et 14 avril derniers, nous avons ouvert nos portes pour présenter notre ferme et partager notre quotidien: plus de 600 personnes ont fait le déplacement!
Au programme : visite guidée de la ferme, repas fermier, magasin ouvert en continu, etc.
Merci à tous les bénévoles pour le précieux coup de main!
 
Reportage sur France 3 diffusé le dimanche soir:
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/printemps-
ferme-vienne-rencontre-agriculteurs-installes-nouaille-maupertuis-1655380.html
 
Article sur la Nouvelle République diffusé le dimanche matin:
https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/vienne-les-fermes-ont-aussi-leur-printemps
 
Du côté des légumes

Tout s'accélère du côté des légumes... Benoit doit être sur tous les fronts, car il faut terminer de construire la serre, planter les pommes de terres, les tomates, les poivrons, aubergines, etc. On retrousse nos manches et c'est parti!

- Les pommes de terres
 Rien de tel qu'une vieille planteuse à patates!
Quelques tours de tracteur et nos 300kg de pommes de terre sont plantés.
 
- La serre
Les travaux ont commencé en janvier... Après quelques mois, beaucoup d'huile de coude et pas mal de coups de main, la serre est enfin terminée!

 - La ratatouille
 Les tomates, poivrons et aubergines peuvent donc être plantés sous la serre! On sent déjà la bonne odeur de ratatouille, non!?!

-Et les premiers légumes sont au magasin
Nous avons commencé les récoltes des légumes plantés plus tôt dans la saison. Salade, navet, ail vert et bientôt betterave et courgettes se retrouvent sur l'étal du magasin.

Du côté des moutons


- Agnelages : suite et fin!
 Les agnelages sont terminés! Près de 300 agneaux sont nés cet hiver, les brebis ont encore une fois bien assuré...
 
- Pâturage tournant dynamique
 L'herbe pousse et les brebis sont déplacées presque chaque jour pour profiter d'une herbe tendre et fraiche...

Du côté des poules

-Arrivée de nouvelles poules
La deuxième cabane a de nouvelles habitantes... 100 nouvelles poules sont arrivées et vont commencer à pondre très prochainement. Ce sont des poules de race Lohmann, les Marans étant devenues introuvables cette année!!

Du côté des fruits

Amélie est allée se former à Florac pour faire confitures, coulis, jus... Mais bien sûr avant il faut que les fruits poussent!
En attendant, on bichonne les fraisiers (désherbage,suppression des 1ères fleurs, lutte contre les cicadelles, etc.) et on prépare l'implantation du verger (réalisation des portails, aménagement de la vigne pour les circulations, etc).


février/mars 2019

Les agnelages et la mise à l’herbe

 

La promo 2019 est presque au complet ! Une 1ère période d’agnelage a eu lieu en février/mars avec la naissance de 230 agneaux pour environ 150 brebis. Tout s’est très bien passé, les brebis ont encore une fois bien assuré…

 

La 2ème période vient de commencer avec les agnelles qui mettent bas pour la 1ère fois.

 

L’herbe a redémarré plus tôt cette année, ce qui nous a permis de ressortir les bêtes au pré avec 2 semaines d’avance par rapport à l’année dernière. Tant mieux car les stocks de foin étaient très bas à cause de la sécheresse de l’été-automne dernier !

Les agneaux gambadent donc dans l'herbe, vous pouvez aller les voir en vous promenant du côté de la Voie Romaine

 

Les visites de la ferme

La période est propice pour recevoir du monde à la ferme. En effet, quoi de plus sympa qu’un petit agneau tout juste né, ou qui monte sur le dos de sa mère…

 

Nous avons donc ouvert nos portes au public quelques mercredis (notamment pendant les vacances scolaires), pour environ 1h de visite.

 

Les Grandes Sections de la maternelle de Nouaillé ont aussi fait le détour par La Folie Bergère le temps d’une belle après-midi ensoleillée !

 

La Folie Bergère présente... La Gaieté Fruitée, la gamme de fruits d'Amélie!

Des fraises s’invitent à la ferme et titilleront vos papilles en juin prochain.

 

Elles ont été plantées pendant les vacances de février avec la participation du groupe des « petits fruits de la Vienne » et de nobiliens motivés. Merci à Aurélia, une stagiaire tombée du ciel au bon moment !

 

Les autres fruitiers seront implantés à l’automne sur le verger de la Gaité Fruitée.

En attendant, une haie a été plantée autour du futur verger et des nichoirs ont fait leur apparition dans les arbres afin de favoriser la biodiversité

 

Transhumance des poules:Nous confirmons que nos cabanes sont bien mobiles… Afin de laisser reposer le parcours actuel, nous avons déplacé les cabanes de poules sur une autre parcelle. Elles peuvent maintenant profiter de la bonne herbe de printemps pour faire de bons œufs !

 

 

 


novembre/décembre 2018 et janvier 2019

L’hiver approche et l’herbe vient à manquer… Nous allons devoir rentrer les moutons un peu plus tôt cette année. Il y a du pain sur la planche

 

Curage et aménagement de la bergerie:

On fait place nette après les derniers agneaux, on enlève le fumier et on nettoie. On en profite aussi pour surélever le niveau de la bergerie pour limiter l’humidité et on réinstalle les râteliers pour les brebis.

Pour que nos petites bêtes soient à leur aise, on aménage une autre partie du hangar en bergerie. Nous avons donc 2 zones pour la bergerie, mais au moins il y a suffisamment de place pour tout le monde.

 

 

Aménagement de la ferme

Nous lançons la deuxième étape de l’aménagement des abords de la ferme. A notre arrivée, nous avions déjà refait des chemins, mais il nous restait à les prolonger pour desservir le hangar par l’arrière et abandonner l’accès par la maison. Nous en avons profité pour creuser des tranchées et un trou d’eau pour récupérer les eaux de toitures afin d’assainir les abords du bâtiment.

 

Échographies

 

On les attendait avec un peu d’appréhension étant donné la météo défavorable en pleine saison de reproduction… Finalement, 90% des brebis sont pleines, ce qui est plutôt correct, avec les 2/3 en gestation double (jumeaux). On devrait donc avoir environ 300 agneaux en février-mars. Mais les dernières semaines sont essentielles, elles déterminent le poids et la vigueur des agneaux à la naissance, ainsi que la bonne mise en route de l’allaitement. On bichonne nos brebis en leur apportant chacune quotidiennement entre 400 et 600g de mélange céréales/protéagineux (récolté à la ferme) et environ 2kg de foin de prairie et de luzerne. Cela représente 100kg de grains et 400kg de foin à distribuer tous les jours à la main !

 

La laine des moutons:

Et voilà, après plusieurs mois de périple entre la Haute-Loire et la Creuse, la laine de nos moutons est revenue à la Lézinière. Laine feutrée et écheveaux, de belles couleurs viennent égayer le magasin.

 

A vos aiguilles pour tricoter !

 

Agroforesterie

Ça nous a repris ! On poursuit notre chantier de  plantation avec une parcelle de 5 Ha et 200 arbres le long de la route de Poitiers. C’est notre contribution à la lutte contre le réchauffement climatique… Toujours la même préparation : tirer les cordeaux, piqueter les emplacements, gratter la terre et bien sûr planter… avec l’aide de nombreux bénévoles heureusement. Merci à tous les participants !!

 

Prix de la Fondation pour une agriculture durable

Cette année nous avions répondu à l’appel à projet pour une agriculture durable en Nouvelle-Aquitaine. Et notre projet a été récompensé :

 

« Le Jury a apprécié…

 

L’audace d’un nouveau projet de vie dans le développement d’une multi activité agricole parfaitement structurée économiquement et socialement. »

 

Ça fait plaisir ! Les prix ont même été remis à la ferme, en présence de nombreux élus… Et sous un beau soleil !

 

Les fraises d’Amélie

 

Cette année, les fraises seront plantées à La Lézinière, alors on butte la parcelle près du magasin et on sème du méteil pour faire un couvert hivernal.

 

Clôture du verger

Lancement du chantier haie avec la clôture et mise en jauge des plants... pour la haie, il faut croiser les doigts pour qu'il y ait une nouvelle période de temps sec afin que le sol sèche un peu et puisse être travaillé un peu plus en profondeur et permettre la plantation... suspens...

 

L'irrigation du verger

Le chantier a bien avancé : encore une pelleteuse pour des tranchées (mais cette fois, ce n’est pas Amélie qui conduit!), du câble à dérouler (et de cette taille, la canalisation, elle se laisse pas faire !!!), un ponton pour la pompe immergée dans l'étang et une dalle béton pour le local technique...

 

Un chantier rondement mené avec toujours beaucoup d’aide! Un grand merci à tous...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


septembre/octobre 2018

Les jours raccourcissent, alors nos journées aussi un peu, mais ce n’est toujours pas l’activité qui manque à la ferme !!

 

 

 

Arrivée de Gaëtan

Avec tous les chantiers qui nous attendent cette année, nous avons fait le choix d’embaucher un apprenti. Gaëtan qui était déjà venu les 2 précédentes années en stage à la ferme a commencé un bac professionnel par apprentissage à la rentrée et sera à nos côtés la moitié de l’année. Vous aurez sûrement l’occasion de le rencontrer lors d’un prochain chantier ou d’une distribution…

 

Vente des agneaux

On est en pleine saison des agneaux alors on se démène pour les vendre le plus possible par nous-même : livraison à Bordeaux, à Paris, marché de producteurs au Domaine de Carthage, à la Ferme s’invite à Poitiers…

 

Le stock en conserves (plats cuisinés et terrines) a été refait, en prévision des fêtes de Noël (mais pas que !)

 

Sécheresse

On a eu beau chanter tout l’été, rien n’y fait, la pluie ne veut plus tomber… Alors les prairies qui normalement reverdissent à cette période sont encore complètement desséchées.

 

On a totalement arrêté le pâturage tournant, les brebis sont sur une parcelle « parking », où on leur apporte quotidiennement foin et céréales pour leur permettre de se maintenir. D’autant plus que nous sommes en pleine période de lutte (avec les béliers…) et que cette situation peut compromettre la reproduction et donc les résultats économiques de 2019…

 

Les myrtilles d'Amélie

Le projet d'Amélie prend forme! Elle a brillamment dompté la pelleteuse pour préparer la plantation de ses myrtilles. L’opération consistait à creuser des tranchées dans lesquelles on mélangeait la terre avec de la tourbe et on rebouchait le tout en formant des buttes… Quelques paires de bras sont venues prêter main forte au chantier, merci à Fred, Joachim et Gaëtan !

 

La galère des semis

la période des semis. Cette année, nous devons effectuer une rotation dans nos parcelles. Celle qui était cultivée l’année dernière a été en partie remplacée par de la prairie et il faut que nous transformions une prairie en culture… Le travail du sol est une étape importante puisqu’il faut éviter que la prairie ne repousse dans notre culture de méteil, mais il est difficile de travailler correctement en pleine sécheresse. Il faut courir après les outils auprès de nos collègues, notre tracteur étant trop petit pour ces engins, il nous faut aussi emprunter un autre tracteur (objet très rare en cette période !). Nous dépendons également de prestataires pour l’épandage du fumier (qui ne sont toujours pas intervenus à l’heure où je rédige l’article) et la pluie qui finit par s’inviter alors que nous ne sommes pas encore prêts : bref rien n’est simple pour effectuer ce semis… De cette étape dépend notre récolte et donc l’alimentation de tous nos animaux l’année prochaine !

 

Suite au prochain épisode…

 

 

 

 

 


juillet/août 2018

La moisson

 

Chaque année, on attend avec une certaine impatience, mêlée d’appréhension, notre récolte de méteil. En effet, c’est l’aliment qui sera distribué aux agneaux en fin d’été, aux brebis cet hiver et aux poules toute l’année. 25 tonnes d’un mélange de triticale, avoine, pois et féverole ont été récolté cette année, ce qui devrait nous permettre de boucler l’année. Un rééquilibrage de la ration sera néanmoins nécessaire par l’achat de triticale pour garantir une alimentation de qualité à nos bêtes.

 

La cellule de stockage:

Les chantiers ne s’enchaînent pas forcément dans le bon ordre… Notre grain a été récolté mais la cellule qui est sensée le stocker n’est toujours pas montée ! Qu’à cela ne tienne, 3 paires de bras (Benoit, Amélie, Gégé) et quelques centaines de boulons plus tard, une nouvelle cellule a pris place dans le hangar pour mettre à l’abri des souris et des moineaux notre précieuse récolte.

 

Des clôtures, enfin la fin du chantier !

 

Le moment est venu de dérouler le grillage, de le tendre avec le tracteur et de le « crampilloner » aux piquets. Un chantier rondement mené par Benoit, Amélie et Joël sur 3 jours. Les agneaux vont enfin avoir accès à cette parcelle, le long de la route : voilà une entrée de bourg remarquable !!

 

Ca butine à la Lézinière…

 

Les brebis ont de la compagnie… Amélie et Hervé sont venus installer des ruches à la ferme. Ils ont promis de prendre soin de nos nouvelles locataires en attendant qu’elles nous fassent du bon miel !

Arrosage des arbres de l’agroforesterie

 

Vous vous en souvenez sûrement, nous avons planté des arbres dans une parcelle l’hiver dernier. La météo a été idéale depuis la plantation pour favoriser l’enracinement. Mais avec la sécheresse estivale, on ne veut pas prendre le risque de perdre nos jeunes arbres. On enchaîne alors les tournées d’arrosage avec la tonne à eau pendant la canicule.

 

Tonte des agneaux

 

Les agneaux ont déjà bien poussé mais comme chaque été, on décide de les tondre pour qu’ils profitent mieux et qu’ils souffrent moins de la chaleur. Olivier notre tondeur a encore une fois assuré et Arthur est venu prêter main forte.

 

La fin du stock d’herbe

 

Comme chaque été, nos prairies ne peuvent pas fournir suffisamment d’herbe aux agneaux pour leur croissance. Nous essayons de pousser toujours plus loin le moment où il faut rentrer les animaux en implantant des prairies plus robustes qui tiennent un peu mieux la sécheresse estivale. Cette année, c’est au 15 août que nous avons rentré nos petites bêtes en bergerie afin de pouvoir leur apporter la ration nécessaire à leur croissance.

Les marchés d'été:

Cette année encore La Folie Bergère a participé aux marchés d’été du réseau Bienvenue à la ferme. 5 dates et 5 lieux différents pour promouvoir nos produits : Nouaillé-Maupertuis, Chauvigny, Blossac, Gençay et Montamisé. Le beau temps était globalement de la partie, même si nous avons essuyé un bel orage à Chauvigny. Cette année, nous avons innové avec le Burger d’agneau qui a conquis bon nombre de gourmands… !

 

Merci à évidemment à Amélie et à tous les coups de main.


juin 2018

Des clôtures encore...

Et oui, il faut encore faire des clôtures… Cette année, nous nous attaquons à 1500m de clôtures pour étendre la surface de pâturage. Après avoir tiré les cordeaux et disposé les piquets, nous utilisons l’enfonce-pieu pour enfoncer chaque piquet (500 !) puis la tarière pour mettre les poteaux de coin. Un gros chantier mené par Benoît avec l’aide indispensable d’Amélie…

 

Vente d'agneaux, la saison recommence:

Les premiers agneaux sont prêts.

 

Le magasin ouvre désormais tous les mercredis et vendredis de 17h à 19h, pensez à réserver vos colis, merguez et saucisses.

 

Le marché médiéval

 

Il est le premier des marchés d’été, et non des moindres car nous devons jouer le jeu de la mise en scène médiévale. On camoufle au mieux le caisson frigo et la vitrine et on enfile les costumes d’époque ! Le beau temps était de la partie et la plancha a fumé toute la soirée…

 

Encore une fois nous avons pu compter sur l’aide d’Amélie ! Sans oublier les petites mains de Margot et Céline pour les rush…

 

Animation culinaire de l’Arantelle à La Folie Bergère

 

L’Arantelle organise régulièrement des animations culinaires et une fois par an, elle s’installe dans une ferme pour cuisiner des produits locaux et fermiers. Cette année, c’est à la Folie Bergère que Pascal l’animateur de l’association a posé sa cuisine mobile. Une quinzaine de participants sont venus découvrir ou redécouvrir la ferme et cuisiner nos produits. Au menu : salade de betterave, sauté d’agneau aux courgettes et blettes, gâteau de courgette au chocolat.

 

Livraison à la capitale:

Nos agneaux sont montés à Paris fin juin ! C’est un peu moins « local » mais ça reste du circuit-court et puis il n’y a aucune raison que les parisiens n’aient pas le plaisir de goûter à nos produits…

 

Les foins

 

Enfin !! On attendait la fenêtre météo depuis quelques temps…

 

Et c’est parti pour le ballet de la fenaison : faucher, faner, puis andainer et enfin botteler une dizaine d’hectares (pour les curieux ou les intéressés, je me ferai un plaisir de vous expliquer les termes techniques au local AMAP). Au total, nous avons récolté 146 bottes de foin qui alimenteront les animaux au pic de sécheresse cet été mais surtout l’hiver prochain en bergerie.

 

 

 

 

 

 


Mai 2018

Tonte des moutons :

Comme chaque année au printemps, nous devons tondre les brebis. C’est un exercice fatiguant à la fois pour les brebis et pour tous ceux qui participent, mais néanmoins nécessaire ! Elles ne souffriront plus de la chaleur et les fameuses mouches n’y pondront pas de si tôt… Cette année, nous avons tondu un jour férié, ce qui nous a valu le soutien indispensable de beaucoup de personnes ainsi que la visite de nombreuses familles ! Et nous avons entrepris de trier la laine afin de la valoriser par nos soins.

Si tout va bien, la laine triée sera envoyée dans l'été dans une laverie en Haute-Loire, puis ensuite dans une filature dans la Creuse courant septembre si tout va bien.

Nous espérons donc avoir de quoi tester quelques petites activités et se former notamment avec l'Ecole de la Laine de Vasles...

Merci à tous ceux qui ont contribué au bon déroulement et à la réussite de cette journée !

Nous profitons de ce mail pour remercier Gaëlle, rencontrée justement à l'Ecole de la Laine 1 semaine avant la tonte et qui est venue nous "former" en live au tri...

Vous trouverez des infos sur son activité sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/atelierdelapoulebobine/

Et vous pouvez aller faire un tour aussi sur son appel à financement : https://jadopteunprojet.com/decouvrez-les-projets/detail/latelier-de-la-poule-bobine

 

Un nouveau locataire à La Lézinière:

Nous souhaitons la bienvenue à Galopin, un baudet du Poitou de 2 ans (et 300kg !!) ! Cet âne va progressivement intégrer le lot de brebis pour assurer la protection du troupeau contre les chiens errants. Et nous sommes fiers de contribuer à la sauvegarde d’une race typique du Poitou-Charentes

 

Des clôtures, encore!

Et oui, il faut encore faire des clôtures… Cette année, nous nous attaquons à 1500m de clôtures pour étendre la surface de pâturage. Après avoir tiré les cordeaux et disposé les piquets, nous utilisons l’enfonce-pieu pour enfoncer chaque piquet (500 !) puis la tarière pour mettre les poteaux de coin. Un gros chantier mené par Benoît avec l’aide indispensable d’Amélie…

 

 

Vente d'agneau, la saison recommence :

Les premiers agneaux sont prêts.

 

Le magasin ouvre désormais tous les mercredis et vendredis de 17h à 19h, pensez à réserver vos colis, merguez et saucisses.

Une livraison à Paris est également prévue le jeudi 28 juin.

 


Avril 2018

Pâturage tournant dynamique:

Ça y est la chaleur est arrivée et l’herbe a poussé très vite. Le troupeau tourne tous les jours pour valoriser au mieux l’herbe, mais on est déjà débordé.

 

C’est la course aux clôtures ! Chaque jour un nouveau parc doit être prêt. Cette année nous avons commencé notre découpage en clôture fixe pour gagner du temps. Jusqu’à maintenant, il fallait faire et défaire chaque jour les clôtures mobiles…

 

Arrivée d'un nouveau lot de poulettes:

100 poulettes de 6 semaines environ sont arrivées ce mois-ci. Elles commenceront à pondre vers la fin de l’été pour prendre la relève du lot de poules actuel.

 

Il s’agit d’une souche provenant de la race Marans, que nous affectionnons particulièrement pour ses œufs dorés…

 

La famille s'agrandit :

Et le moment le plus important du mois incontestablement c’est l’arrivée de Camille, notre nouveau petit berger… Le 20 avril, dernier jour du signe du bélier, évidemment !

 

 

 


Mars 2018

La mise à l'herbe :

Les agnelages sont bien avancés, tout s’est globalement bien passé. Voici venu le temps de mettre tout ce petit monde dehors… Il faut cependant veiller à la transition alimentaire car il est dangereux de faire passer brutalement des ruminants d’une alimentation sèche (foin + grains) à une alimentation riche en eau (herbe de printemps). On y va donc progressivement, par ½ journée pendant 3-4 jours. Il faut alors surveiller les problèmes métaboliques et le fameux phénomène des brebis sur le dos !!

 

Cette année est bien différente des précédentes, le printemps ne veut pas vraiment arriver. Les journées et les nuits sont froides, il pleut encore beaucoup… Résultat : l’herbe ne pousse pas, les animaux abiment les prairies et nous devons remettre une partie du troupeau en bergerie, le temps que le printemps débute réellement.

 

Les clôtures :

La mise à l’herbe rime forcément avec la mise en place des clôtures… Il faut reprendre toutes les clôtures délaissées depuis l’automne, vérifier les connexions, broyer les repousses qui peuvent gêner et surtout construire de nouveaux parcs. Nous nous attaquons à la parcelle plantée en agroforesterie pour installer la clôture électrique le long des rangées d’arbres, afin de les protéger et de délimiter les « paddocks » nécessaires au pâturage tournant dynamique (système de pâturage que nous expérimentons depuis 3 ans). Les brebis passent une journée dans chaque parc afin d’optimiser la ration des animaux et la repousse de l’herbe.

 

 


Février 2018

La saison des agnelages

 

Février est le mois le plus intense, 300 agneaux sont attendus d’ici mi-mars. Les brebis font en moyenne 1,5 agneaux et peuvent agneler de 4h du matin à minuit à peu près. Même si elles se débrouillent toutes seules dans la plupart des cas, il faut s’assurer que l’agneau ait bu le colostrum dans la 1ère heure de vie et qu’elles ne se mélangent pas les agneaux (si, si ça arrive !).

 

La bergerie est devenue une cours de récré pour les agneaux qui dès les premiers jours sautent un peu partout. Mais toute cette activité est ponctuée de grandes siestes au soleil !

 

Un peu de ménage:

Entre 2 agnelages, il faut bien poursuivre les travaux de la ferme… On s’est attaqué à l’autre partie de la grange (la première partie avait donné place au magasin) en commençant par nettoyer l’étage qui était recouvert de foin datant probablement du début du siècle dernier… Séance gros bras et poussière mais on y voit plus clair.

 

Pour info, la photo montre le quart de ce qui a été sorti de la grange…

 

Un hiver comme on n'en avait jamais vu à La Lézinière...

 

 


Janvier 2018

Livraison des agrumes:

Des palettes d’agrumes tout droit venus de Sicile ont été livrées pour notre AMAP, celle du Chaudron d’Or et des groupements d’achat à La Lézinière. Au total plus de 4 tonnes de fruits ont transité par la ferme !

 

Un peu de pub sur les ondes:

En direct de France Bleu Poitou pendant 40 min le 5 janvier dernier… L’agneau du Poitou-Charentes était à l’honneur et j’étais invitée pour parler de La Folie Bergère. Une bonne expérience et peut-être un peu de pub au passage.

 

Les premiers agneaux:

Et oui, certains ont déjà pointé le bout de leur museau ! Un bélier avait profité de la proximité du lot de brebis pour venir y faire un tour quelques heures, suffisamment pour que certaines brebis aient un peu d’avance dans les mises bas… 5 agneaux au total qui vont attendre encore quelques semaines avant de voir arriver leurs copains !

 

 

 


Décembre 2017

Agroforesterie (suite et fin):

Plantation de 210 arbres à La Lézinière…

On poursuit la préparation du chantier en disposant le matériel dans le champs (bottes de paille).

Samedi 9 décembre, une vingtaine de bénévoles s’était levée tôt pour nous prêter main forte dans ce projet. La fenêtre météo était parfaite et la motivation de tous a permis de réaliser tout le chantier en une matinée, dans la bonne humeur…

 

Tout ça s’est bien évidemment terminé autour d’un casse-croute et d’un vin chaud… Merci à tous ceux qui nous ont accompagnés dans ce projet ! Et RDV en 2018 car on ne va pas s’arrêter là…

 

Les brebis rentrent au chaud

 L’herbe vient à manquer et la mauvaise saison arrive, il est temps d’aménager la bergerie et de rentrer les brebis. La bergerie avait été curée, il nous restait à installer les râteliers, les barrières, les abreuvoirs, mettre une bonne couche de paille : il ne manque plus qu’elles !

 Les échographies ont été faites, cela nous a permis de trier les animaux en fonction de leur stade de gestation et du nombre d’agneaux qu’elles attendent. Leur ration quotidienne est donc adaptée. Tous les jours, il faut distribuer à la fourche 1 botte de foin (environ 300 kg) et au seau environ 50 kg de céréales… C’est la saison « sportive », mais le travail est concentré le matin et le soir.

 

C'est Noël à La Folie Bergère:

Le magasin se met aux couleurs de Noël et des coffrets gourmands sont proposés pour donner quelques idées de cadeaux à mettre au pied du sapin…

 


Novembre 2017

Fin de la lutte : ça y est les béliers ont fini leur boulot pour cette année… Ils vont avoir presque 11 mois pour se remettre !

 

Cocorico ! J’ai reçu le « top de l’installation », trophée remis par la Nouvelle République et la chambre d’agriculture pour récompenser mon projet d’installation. Cela fait bien plaisir d’avoir la reconnaissance de la profession… Et j’ai pu bénéficier d’un peu de publicité !

 

 

Agroforesterie :

Une parcelle de 6 ha va être plantée en agroforesterie le 9 décembre prochain. Cela veut dire que l’on va planter 210 arbres sur 7 lignes (environ 1,4 km d’arbres, plantés tous les 7m), ce qui permettra d’exploiter la parcelle (prairie et cultures en rotation) tout en faisant pousser des arbres. Ce projet a plusieurs vocations : le bien-être animal d’abord, les arbres procurent de l’ombre aux brebis, servent d’abris et leur permettent de se gratter. C’est ensuite un projet qui nous tient à cœur car il permet d’apporter notre pierre à l’édifice dans la lutte contre le changement climatique et cela apporte un cachet supplémentaire à la ferme et aux paysages nobiliens en général… Ces arbres pourront également (dans quelques années…) produire du bois de chauffage, du fourrage pour les animaux en cas de fortes sécheresse l’été, etc. Bref, les bonnes raisons sont très nombreuses !!!

 

Mais pour réaliser tout cela, quelques étapes sont nécessaires

1- Repérer les axes de chaque ligne d’arbres à l’aide d’une boussole et d’un décamètre

2- Décompacter le sol au niveau des lignes de plantation

3- Identifier l’emplacement de chaque arbre avec un piquet

 

Suite des autres étapes le mois prochain et RDV le 9/12 matin pour ceux qui peuvent venir nous soutenir dans la plantation des arbres !

 


octobre 2017

Préparation des cultures : on passe le carrier pour préparer le semis des céréales qui serviront à l’alimentation des poules et des brebis pendant l’hiver.

 

Livraison à Paris : grace à notre ancien réseau, il y a un petit débouché dans la capitale. On fait donc l’aller-retour pour livrer une dizaine de clients parisiens…

De nouveaux produits au magasin

 

Il ne reste plus que 15 agneaux et pour prendre le relai des colis cet hiver, j’ai fait préparer par mon boucher des plats cuisinés de 750g (pour environ 3-4 personnes) : tajine aux pruneaux, navarin, couscous, colombo, miel&moutarde à l’ancienne. Il y a aussi des rillettes et des pâtés de brebis, ainsi que du saucisson de brebis… Avis aux amateurs !!

 

 

Un automne un peu trop chaud…

 

Malgré le plaisir d’un été prolongé, vivement l’arrivée du froid ! Nous avons dû faire face à des myiases, sorte de mouches qui pondent dans la laine des brebis et dont les larves dévorent la brebis vivante. Elles se plaisent dans ces conditions climatiques et sévissent dans le troupeau depuis 1 mois. Les brebis sont rentrées au moins 2 fois par semaine, vérifiées une par une et soignées le cas échéant… Sans intervention, la brebis peut mourir en 3-4 jours. Ceci n’est pas un phénomène isolé, tous les troupeaux de France sont désormais confrontés à ce fléau… Nous vous épargnons la photo pour cet article !

 

 

 


SEPTEMBRE 2017

On est en pleine saison sexuelle pour les moutons, les béliers ont rejoint le troupeau le 22 septembre : on appelle cette période « la lutte ». Ils vont « travailler » pendant 40 jours (environ 2 cycles chez la brebis) et perdre une dizaine de kg… Ils auront ensuite toute l’année pour s’en remettre !

 

Les poulettes sont entrées en ponte (à environ 6 mois). Cela vient en renfort des autres poules qui avaient du mal à répondre à la demande des clients au magasin !

 


Été 2017

-          Ça y est, le magasin est opérationnel depuis juillet : les peintures sont sèches, les vitrines frigo sont installées et bien remplies ! De nouveaux produits viennent compléter l’agneau et les œufs : les produits laitiers et les volailles de la ferme de La Fayaudrie (Lussac les Châteaux). Un 2ème créneau est désormais possible pour remplir son frigo : MERCREDI ET VENDREDI de 17h à 19h.

 

-         Juillet, c’est aussi le temps des moissons… On a récolté près de 30 tonnes de méteil (mélange de céréales et protéagineux) qui alimenteront les poules toutes l’année, ainsi que les agneaux cet été et les brebis cet hiver.

 

-      La tonte : le tondeur est venu s’occuper des agneaux… Pour leur permettre de mieux profiter, nous avons fait le choix de les tondre pendant l’été.

 

-          L’herbe ne pousse plus donc on rentre les agneaux pour les nourrir en bergerie. Au menu : foin et céréales produites sur la ferme. Et on apporte du foin également aux brebis directement dans le pré. Il ne reste plus qu’à espérer le retour de la pluie !

 

-          La paille des céréales a été pressée, il faut donc la rentrer à l’abri dans le hangar. Ca y est les stocks pour l’hiver sont prêts (foin, céréales et paille).

 

-          C’est aussi la période des marchés producteurs : 19 août à Blossac et 30 août à Montamisé. Nous cuisons la viande directement sur le stand et proposons des assiettes repas (avec  de la salade, des tomates du jardin, une sauce au cumin…)